Rapport annuel Signal Spam

11 juin 2013

 

Signal Spam publie un rapport annuel destiné au public.

Ce rapport présente des statistiques sur le spam en France sur la base des signalements effectués par les internautes à Signal Spam, et propose quelques commentaires et analyses. Outre des informations sur la fréquentation du site et cette mesure du phénomène, le rapport annuel présente quelques actions clefs de Signal Spam sur lesquelles l’association entend communiquer plus largement au cours de l’année à venir pour permettre de répondre à la question : «  A quoi sert-il de signaler un spam ? ».

Signaler ses spams permet en premier lieu aux internautes de se désinscrire des communications expédiées par les membres de l’association dont le métier est de diffuser des campagnes de courriels légitimes. Signal Spam informe en effet ses membres expéditeurs qu’une plainte a été formulée sur un message dont vous avez été le destinataire, et s’assure de la bonne prise en compte de la plainte comprise comme demande de désinscription.

Le service de désabonnement s’accompagne d’un travail sur les pratiques techniques et déontologiques qui régissent l’expédition d’e-mails en France. En 2012, Signal Spam a adopté une Charte de déontologie, fruit d’un travail collaboratif mené entre les autorités publiques membres de Signal Spam et les professionnels. Comme l’explique le Colonel Eric Freyssinet, chef de la division de lutte contre le cyber-crime de la Gendarmerie et Vice-Président de Signal Spam, « ce texte est bien plus qu'une liste d'engagements, mais un véritable outil de dialogue avec nos membres et les destinataires des informations produites par l'association et qui permettent de lutter contre le courrier électronique non sollicité ». Sur la base de la Charte de déontologie, Signal Spam a imposé le principe de déclaration de conformité remplie par les membres de l’association pour s’assurer d’un niveau de pratique homogène et responsable. Le rapport vous présente en détails ces travaux.

Le spam de nature cyber-criminelle – principalement le phishing et les e-mails envoyés par des machines infectées (botnets) pour diffuser des arnaques ou des contenus illégaux et choquants – constitue le second axe de travail de Signal Spam. Les plaintes formulées par les internautes autorisent la constitution d’une base de données regroupant des preuves numériques qui permettent d’identifier et de prendre des actions contre les auteurs des spams. Ce travail d’investigation n’est possible qu’avec la participation des citoyens à Signal Spam qui travaille conjointement avec les autorités publiques et les professionnels de la sécurité des réseaux, des messageries et d'internet.

 

 

Le volume de signalement des internautes a été en augmentation constante en 2012. Il s’agit bien là de la condition essentielle du succès de notre entreprise : pour mener une action décisive contre le spam et renforcer les capacités de Signal Spam dans tous les domaines, l’association doit compter sur l’investissement des internautes. Le rapport annuel amorce une nouvelle phase dans la vie de Signal Spam. Désormais, de manière régulière, seront proposés des baromètres et des statistiques pour vous présenter les informations issues des signalements qui permettent d’agir concrètement contre le spam. Nous établirons des comparaisons entre les expéditeurs membres de Signal Spam et ceux qui ne le sont pas, présenterons des informations sur les réseaux émetteurs et la provenance géographique des spams, et donnerons des indications sur les campagnes de spams et les tendances observées à partir de vos signalements. 

 

 

Rapport-dActivité-Signal-Spam_0

bed9ec77e1928c7752ffad343209b608666666666666666
Share This